PARCOURS

DU CORPS

AU MOUVEMENT DANSE

SIGNIFIANT

 

 

 

 

CORPS ET GRAPHIE

 

Aurélia Jarry est danseuse contemporaine, chorégraphe, et danseuse de tango argentin. La singularité de sa démarche tient à l’indissociabilité de sa relation à la danse et à l’écriture (qu’elle soit poétique, ou théorique en matière philosophique et littéraire).

 

Dès l’âge de sept ans, la danse classique. Et jusqu’à 29 ans un parcours universitaire interdisciplinaire mêlant philosophie, sémiotique, et littérature hispanique, soldé par la soutenance d’un Doctorat intitulé « L’émergence d’une théorie de la nécessité de la littérature » en 2009 dans lequel elle interroge ce qui fait le « littéraire », et entre autres ce qu’est le « langage ».

 

En 2011, elle créée la Compagnie Sait-Mouvoir au sein de laquelle elle commence à proposer une formation en danse-théâtre.

Ce qu’elle entend par « danse-théâtre » s’inscrit dans la lignée du Tanztheater de la chorégraphe allemande Pina Bausch.

 

La question qu’elle mène à même le fait de danser et dans la transmission de la danse est fondamentalement : « qu’est-ce que la danse ? » ou encore « quand est-ce que "ça" danse ? ». Cet « état » et sa possibilité d’advenir pour le corps-dansant sont l’objet même de sa recherche.

Dans la mesure où elle considère la danse comme un langage en tant que tel, elle a pour recherche sa propre « parole dansée », ainsi que celle des interprètes avec qui elle travaille.

 

Loin du conceptuel, elle considère la danse comme l’un des arts les plus en prise avec l’archaïque, le primitif, la transe, l’au-delà ou l’en-deçà des mots. Le lieu du sensoriel et du sensible. Le dépouillement du corps et de son seul mouvement. Le corps n’ayant pas à dire, mais étant l’intériorité même de l’être humain. Soma-psyché.

Lacan pensait que « la danse en savait quelque chose de l’inconscient ». Et Badiou que la communication entre le danseur et le spectateur se faisait « d’inconscient à inconscient ».

 

 

 

CREATIONS

 

2015 : EN PROJET : « Danse bilingue » - projet argentino-français mené par Ana González Vañek

2015 : « Desde adentro » solo extrait de « Danse bilingue », présenté au Centro de Danza Karen Taft à Madrid en avril

2015 : conseil chorégraphique pour « Danser dans SER - Phèdre, Hippolyte, et Oenone » de Romina Ardalla, avec Romina Ardalla et Gustavo Auduiza, présenté à la Maison de l'Argentine à Paris

2014 : « Enfantement de l’intérieur » lecture dansée : présentation du recueil du même nom, écrit par Aurélia Jarry, édité par les éditions Le Petit Flou – Festival les Lectures du Fraisse (87)

2014 : « Umbrales » solo sur des poèmes de Sandra Rehder  – Barcelone

2014 : Présentations publiques de fin de workshops pour 5 et 6 danseurs

2013 : Présentation publique de fin de workshop pour 11 danseurs + Solo

2012 : Présentation publique de fin de workshop pour 6 danseurs + Solo

2010 : « Gradiva : Articulation-Inspiration », solo présenté à La Sorbonne – Paris

2010 : « Respiración artificial », solo dirigé par María José Goldin – Buenos Aires

2008 : « Distango », spectacle de tango argentin, Théâtre Mouffetard – Paris

2005 : « La Caravane Passe », tango burlesque, Cabaret Sauvage – Paris

 

 

 

CREATION D’UNE COMPAGNIE

 

Penser le corps et observer les corps. Savoir que l’être-corps est absolument individuel, et pour autant aspirer à réunir plusieurs corps, afin de pouvoir rendre compte de la déclinaison de ses possibles.
Voilà pourquoi, d’un point de vue esthétique, Aurélia Jarry aspire à former un collectif d’interprète. Mais aussi du fait de l’expérience primitive du politique à travers un certain théâtre (expérimenté aux côtés de Michel Bruzat), où le groupe sert de soutien aux individualités.
Dans cet espace, sa proposition est de réunir des interprètes partageant un engagement véritable envers ce qu’est la danse, et ce qu’est la richesse et la fragilité d’un collectif, pour construire ensemble un répertoire amené à voyager en France et à l’étranger.
 

 

*       *       *

 

 

FORMATION ARTISTIQUE PERSONNELLE –

INFLUENCES MAJEURES

 

DANSE-THEATRE : 2007-2010

María José Goldín – Buenos Aires, Espacio Cultural Pata de Ganso

 

DANSE CONTEMPORAINE : 2006-2010

Technique de la Folkwang de Essen (Pina Bausch) : Nina Dipla, Dominique Dusinski, Andrea Sitter, Virginia Heinen - Paris, Ménagerie de Verre, CND

 

THEATRE : 2003-2011

Michel Bruzat – Conservatoire de Limoges, Théâtre de la Passerelle

Studio Pygmalion Paris

 

DANSE CLASSIQUE : 1987-2006

Isabelle D’Estriché, Agnès Murail, Dolorès Alvez-Bruzat, Véra Filatoff – Limoges

Wayne Byars – Paris

 

 

 

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now